Dernières infos

Fin de spectacle humoristique pour Gisèle Ndong, la «Bantou »

Share

Pour saison 2013-2014, Gisèle Ndong a fait son dernier one woman show jeudi passé au Petit Medley à Montréal dans le cadre de ses spectacles mensuels.

Au fil des années, le Québec s’est forgé une réputation reconnue internationalement dans le domaine de l’humour. Parmi ces nouveaux artistes qui tentent de se tailler une place dans ce milieu, il y a notamment Gisèle Ndong, une femme originaire du Gabon, qui est à la fois humoriste-conteuse-écrivaine, en plus d’être mère de famille. Il faut dire qu’elle ne passe pas inaperçue avec son « physique de joueuse de football » comme le répète, au début de chacun de ses spectacles, son fidèle ami Fulgence Bla. À cela, il faut ajouter une personnalité énergique et colorée ainsi que son franc-parler.

Dans le cadre de rendez-vous mensuels, Gisèle Ndong avec son sens de l’humour typiquement bantou fait vibrer depuis quatre années les planches du Petit Medley. Au menu, les spectateurs peuvent déguster un « one woman show » savamment élaborés. Elle aborde de nombreux thèmes variés comme des histoires mettant en scène son pays d’origine le Gabon, l’actualité politique, les relations hommes/femmes ou encore l’intégration des immigrants à la société québécoise.

La saison 2013-2014 des spectacles Gisèle s’est terminée en beauté le jeudi 8 mai. Les spectateurs présents à l’événement ont eu droit à 1h­½ de plaisir et d’éclats de rire, pour la modique somme de 15 $. Ce qui est très abordable si l’on compare aux montants élevés que les gens déboursent pour assister aux spectacles de certains humoristes québécois. De plus, les nouveaux venus seront aussi charmés par la proximité que Gisèle entretient avec son public.

Nous souhaitons tous à Gisèle, une bonne période estivale de repos et nous attendons avec impatience le début de sa cinquième saison pour entendre ses nouvelles histoires, à l’automne 2014.

Simon Cloutier-Cyr

Share

3 Comments on Fin de spectacle humoristique pour Gisèle Ndong, la «Bantou »

  1. Un grand merci au chroniqueur Simon Cloutier-Cyr pour ce bel article. Pour une artiste de la diaspora, toute forme de visibilité qui m’est donnée est perçue comme une marque de reconnaissance, une tape sur l’épaule qui donne le courage de continuer.

    Merci à toute l’équipe d’AfrikCaraibMontréal, qui va contribuer à mieux faire connaitre tout le foisonnement culturel et artistique de toutes ces communautés bien représentées dans la grande région de Montréal et partout au Québec.

    Gisèle Ndong Biyogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.