Dernières infos

Revenu à Montréal, Tidiane Diallo parle de craintes du virus Ébola au Mali

Share

Aujourd’hui, le Mali se mobilise pour contenir la propagation du virus Ébola qui a fait 4 morts au pays. 577 personnes sont désormais sous surveillance. Revenu récemment du Mali, Tidiane Diallo parle de craintes du virus Ébola à Bamako, après l’enregistrement du premier décès dans ce pays frontalier de la Guinée Konakry.

Le virus Ébola a bousculé les habitudes des Maliens après la confirmation du premier cas à Kayes, dans l’ouest du pays par le Ministère de la santé du Mali le 23 octobre dernier. « Les gens ne se serrent plus la main à Bamako, il y a beaucoup de craintes », a indiqué Tidiane Diallo qui a séjourné au Mali du 29 septembre au 11 novembre 2014. Il a affirmé que partout où il passait les gens lui disaient « Tidiane, attention, il y a Ébola, on ne se serre plus la main ». Dans les restaurants, les maisons, les bureaux les gens se lavent les mains avec un produit désinfectant ou du savon. Et l’organisation Water Aid distribuait des bouilloires pour que les gens puissent se laver les mains.

Campagne de sensibilisation massive

D’après le Canadien d’origine malienne, une grande campagne de sensibilisation a été mise pour empêcher la propagation du virus Ébola, surtout à Bamako. Dans les hôpitaux, les bureaux, les banques à Bamako, il y a des brochures explicatives des mesures d’hygiène de base à prendre pour éviter la maladie. Les gens en parlent à la radio, à la télé, lors des conférences. Les ONG en parlent aussi. À l’aéroport de Bamako, on te fait passer devant un scanner dès que tu veux entrer ou quitter le pays. Le 11 novembre dernier quand il quittait le Mali, après le passage devant le scanner, le service sanitaire lui a demandé: « tu vas bien, tu te sens en mesure de voyager ». Une fois à l’aéroport de Montréal, à part le passage devant un scanner, il n’a subi d’autres procédures sanitaires, le Mali n’étant pas considéré jusqu’alors comme un pays touché par le virus Ébola par les autorités canadiennes. Le premier cas du virus Ébola à Bamako s’est confirmé le 12 novembre, un jour après son départ de la capitale malienne.

Tidiane Diallo, qui est manager de comptes en technologie de l’information à Insight Enterprises de Montréal, était parti au Mali pour vacances et voyage d’affaires.

Afrikcaraibmontreal.com

Share

1 Comment on Revenu à Montréal, Tidiane Diallo parle de craintes du virus Ébola au Mali

  1. Le Mali vient juste de guerir un malade Ebola.
    Une bonne nouvelle pour tous les malades ebola.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.