Dernières infos

Une seule Africaine figure dans le classement Forbes des 100 femmes les plus puissantes du monde en 2018

Sahle-Work Zewde, présidente de l'Éthiopie

Une seule africaine figure dans le classement des 100 femmes les plus puissantes du monde en 2018, rendu public le 4 décembre par le magazine américain Forbes. Il s’agit de la présidente éthiopienne Sahle-Work Zewde, qui occupe le 97è place dans ce classement.

Mme Zewde (68 ans) a accédé à la magistrature suprême en octobre dernier après la démission du président Mulatu Teshome. Elle est devenue ainsi la quatrième chef de l’Etat en Ethiopie depuis l’adoption de la Constitution de 1995.

Sahle-Work Zewde est diplomate de carrière. Elle a notamment occupé les postes de représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres auprès de l’Union africaine (UA), d’ambassadrice en France, à Djibouti, au Sénégal et de représentante permanente de l’Ethiopie auprès de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad), le bloc régional est-africain.

Plusieurs femmes politiques africaines ont déjà figuré dans le classement, dont la présidente du Liberia, Ellen Johnson-Sirleaf, récipiendaire du prix Nobel de la paix en 2011, et la ministre nigériane des Finances, Ngozi Okonjo-Iweala.

La chancelière allemande truste la première place dans le classement des femmes les plus puissantes au monde pour la huitième année consécutive secondée, pour la deuxième année, par la première ministre britannique Theresa May. La directrice du Fonds Monétaire international (FMI), Christine Lagarde, occupe la troisième marche du podium.

Viennent ensuite Mary Barra, PDG de General Motors, Abigail Johnson, PDG de Fidelity Investments, Melinda Gates, la fondatrice de Bill & Melinda Gates Foundation, Susan Wojcicki, PDG de YouTube, Ana Patricia Botin, PDG du groupe Banco Santander, Marillyn Hewson, PDG de Lockheed Martin et Ginni Rometty, PDG d’IBM.

Source: Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.