Dernières infos

Somalie: le président Mohamed Abdullahi visé par une motion de destitution

Mohamed Abdullahi, président somalien

En Somalie, le président de la République, Mohamed Abdullahi (photo), pourrait bientôt se retrouver sur la sellette. En effet, dans un communiqué publié ce dimanche, le chef de l’administration du parlement somalien, Abdikarim H. Abdi Buh, annonçait avoir déposé une motion auprès du président du parlement, visant la destitution du chef de l’Etat.

Selon les informations relayées par l’agence de presse Reuters, cette motion de destitution serait motivée par plusieurs allégations d’actes présumés « illégaux et anticonstitutionnels », commis par le chef de l’Etat.

Il s’agit, entre autres, de la signature d’accords secrets (concernant la coopération économique et sécuritaire ainsi que la gestion des ports) avec plusieurs pays dont l’Ethiopie et l’Erythrée ou encore de l’extradition illégale de plusieurs criminels présumés vers d’autres pays.

Alors qu’aucun membre du bureau du président Abdullahi n’a souhaité émettre des commentaires concernant la motion, l’agence de presse américaine indique que celle-ci pourrait être débattue au parlement, dans les prochains jours.

D’après la constitution fédérale, une motion de destitution du président de la République n’est soumise au président du parlement qu’après avoir obtenu la signature d’au moins 92 députés.

Cela suppose qu’une nouvelle bataille politique devrait démarrer dans les prochains jours entre le camp des députés pro-destitution, mené par Abdikarim H. Abdi Buh, et le président Abdullahi. A un peu plus de deux ans de la fin de son mandat, celui qui a été élu en 2017 à la tête de l’un des Etats les plus pauvres du monde devrait chercher à conserver son fauteuil présidentiel.

Notons que pour être approuvée, ladite motion doit obtenir le vote des 2/3 des 275 députés du parlement.

Source: Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.