Dernières infos

Semaine interculturelle de l’UdeM: entre cultures et engagements

Share
Chants, musique, danses, dégustations et expositions bien engagées, tels sont les thèmes résumant la Semaine interculturelle de l’Université de Montréal (UdeM) qui s’est déroulée du 8 au 12 février au Campus de Montréal.

La semaine interculturelle de l’UdeM s’est déroulée au pavillon Jean Brillant. Inscrit sous le slogan « Peuple sans frontières », Il s’agit d’un événement festif organisé par l’Action humanitaire et communautaire (AHC) de l’UdeM en collaboration avec plusieurs structures et associations étudiantes du Campus de Montréal.
Les étudiants de l’UdeM ont ainsi vécu cinq jours d’échanges interculturels durant lesquels ils ont célébré une sorte de trait d’union entre plusieurs cultures.

Pour récapituler, le premier jour (lundi 8 février), les adeptes des jeux de société ont eu le loisir de vivre leur passion dans des espaces aménagés pour l’occasion. Le lendemain, mardi, une journée a été consacrée au thème  » l’autre culture  ». Un thème laissant libre cours aux étudiants de faire découvrir leur appartenance culturelle et leurs origines. La fête a duré presque une semaine alliant musique, danse et gastronomie, échanges entre étudiants le tout dans une ambiance de bon enfant. « Nous sommes ici pour faire découvrir la musique africaine aux étudiants en les invitant à jouer du djembé ou du balafon », témoigne un représentant du centre culturel africain de Montréal (Centre Afrika).

Les étudiants ont chanté, dansé mais aussi exprimé leurs causes et leurs engagements durant la semaine. C’est le cas des associations comme Solidarité des droits humains des Palestiniens et Palestiniennes (SDHPP) et Amnistie internationale Canada francophone, un organisme œuvrant pour la défense des droits de l’homme dans le monde.
« Notre but est de promouvoir la culture palestinienne car on a tendance à étouffer le pays. On ne va pas mettre aux oubliettes un pays parce qu’il est occupé. Il y a des gens qui se battent encore pour leurs droits et leurs cultures en Palestine et c’est ce que nous voulons transmettre comme message au niveau international », précise une représentante de la SDHPP.

« Cette année, nous suivons de très près la situation de Raif Badawi, ce blogueur condamné à 10 ans de prison en Arabie Saoudite. Une pétition est mise en circulation dans le milieu estudiantin pour cette cause. Une autre concerne l’exécution des mineurs en Iran», souligne la porte-parole d’Amnistie International à l’UdeM.
Un buffet continental complet avec des repas provenant de plusieurs continents a été organisé jeudi. Le but est d’avoir un moment d’échange entre étudiants où chacun fait part de sa culture et de ses origines tout en partageant des astuces pour mieux harmoniser tout cela à la culture québécoise.

Enfin, la semaine interculturelle s’est clôturée jeudi dernier par une soirée de dégustations de délicieux mets provenant de plusieurs pays. Une soirée sous la thématique « Épices et découvertes » a été organisée à la manière d’un marché de rue, où les étudiants ont déambulé en goûtant aux plats exposés.

Par Souad Belkacem

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.