Dernières infos

Opinion: Petite leçon de Lingala, grande leçon d’humanité

Share

Le Lingala vous connaissez ? Cette langue africaine dont on retrouve les locuteurs en Afrique centrale, majoritairement en République démocratique de Congo (RDC). Langue des Bangala, tribu provenant de la région de l’Équateur dans le nord-ouest de la R.D.C, le Lingala s’est tranquillement imposé pour ainsi devenir une des 4 langues nationales de l’ex-Zaïre et la lingua franca de sa capitale, Kinshasa.

Des guerriers Bangala, aux Forces Armées Zaïroise (FAZ) en passant par les musiciens congolais, les vecteurs du Lingala ont joué un rôle déterminant dans l’évolution de la langue à travers les époques. La langue a aussi été exportée hors des frontières congolaises et africaines notamment par la diaspora lingalaphone et la musique.

Mais le lingala n’est pas qu’une mélodie d’un Koffi Olomide, ou un déhanchement de taille d’un Fally Ipupa. La langue est beaucoup plus profonde, et cache des concepts. Comme tout langage, elle trahit l’état d’esprit de ses locuteurs natifs. Von Goethe ne disait-il pas que ‘’l’âme d’un peuple vit dans sa langue’’.

Découvrez 3 concepts du Lingala qui changeront votre façon de l’appréhender.

Le verbe avoir n’existe pas

Vous ne posséderez jamais rien si vous le dites en lingala. Effectivement, la langue n’a pas de verbe avoir. Vous vous demandez alors, mais comment font-ils pour désigner leurs biens?

Voilà je vous explique ; le verbe être à l’infinitif se dit ‘’ko zala’’. Sans rentrer dans les détails, tous les verbes à l’infinitif en lingala ont le préfixe ‘’ko’’. La préposition ‘’avec’’ se traduit ‘’na’’ en lingala. Ainsi, les lingalaphones disent ‘’ko zala na’’, qui signifie littéralement ‘’être avec’’.

Donc, si vous avez une BMW et une villa sur le bord de la mer, vous ne dites pas j’ai mais je suis avec une BMW et une villa sur le bord de la mer. La logique est la même pour votre conjoint, vos enfants, famille et amis. Vous n’avez rien mais êtes avec tout.

Cette philosophie bantoue veut placer l’être au centre de toute chose. Veut rappeler à l’être que ce qu’il croit posséder ne lui ai pas donné, mais prêté.

Hier & Demain : Même combat

Il y a deux grandes manières de concevoir le temps ; cyclique pour les uns, linéaire pour les autres. Si en occident on appréhende le temps davantage comme une ligne, dans le fondement de plusieurs sociétés africaines et asiatiques, il est plus vu comme un cercle. Ce n’est donc pas par hasard qu’en lingala on utilise le même mot pour dire hier et ..demain.
En effet, ‘’lobi’’ veut dire hier et demain selon le contexte. Pour les lingalaphones, hier est demain et demain est hier.

Cette conception temporelle n’est pas pour le statut quo comme a voulu le faire croire un certain Nicolas Sarkozy lors de son tristement célèbre discours à Dakar en 2007 sur l’homme africain qui n’était pas assez rentrée dans l’histoire. L’ancien président Français n’avait réussi qu’à étaler son manque de culture au monde entier.

 »Lobi » n’est pas contre le progrès,  »lobi » veut simplement rappeler que rien n’est nouveau sous le soleil.

La vie est la personnalité du soleil

En janvier 2015, lors d’une conférence organisée par l’école de langues africaines ELA JAMBO sur les concepts des langues d’Afrique, le professeur Ally Ntumba décortiquait brillamment le mot ‘’bomoyi’’, signifiant ‘’la vie’’ en lingala. En effet, ‘’bo’’ est un préfixe utilisé pour désigner le caractère de quelques chose. Exemple, ‘’moto’’ signifie être humain, ‘’bomoto’’ veux dire personnalité, la façon d’être de cette homme ou femme. Ainsi, si on enlève le préfixe ‘’bo’’ dans le mot ‘’bomoyi’’, on obtient ‘’moyi’’ qui signifie.. soleil. ‘’Bomoyi’’ se traduit donc comme la personnalité du soleil.

Si une personnalité est une nature comme l’indique le dictionnaire, le mot ‘’bomoyi’’ nous illustre que bien avant les recherches scientifiques subventionnées à coup de millions, les ancêtres lingalaphones au bord du fleuve Congo avaient déjà compris que le soleil est la source de vitamine D essentiel à la vitalité.

Guy-Serge Luboya
Directeur Ela Jambo
École des langues africaines à Montréal

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.