Dernières infos

Nouvelle-Zélande: fusillades meurtrières dans deux mosquées de Christchurch

Ambulance staff take a man from outside a mosque in central Christchurch, New Zealand, Friday, March 15, 2019. A witness says many people have been killed in a mass shooting at a mosque in the New Zealand city of Christchurch.(AP Photo/Mark Baker)

Des policiers armés ont été déployés vendredi 15 mars dans le centre de Christchurch alors que la presse locale faisait état de plusieurs morts lors de fusillades dans deux mosquées de cette ville de Nouvelle-Zélande.

Au moins deux tireurs ont ouvert le feu lors de la prière du vendredi dans deux mosquées de la ville de Christchurch. Pas de bilan officiel pour l’heure, mais les médias locaux évoquent plusieurs morts et des blessés.

Le centre de cette ville de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande a été bouclé. Sur Twitter, la police évoque un « incident tragique et sérieux impliquant un tireur actif dans le centre de Christchurch », précisant qu’une personne a été arrêtée.

Mais elle appelle les habitants à rester chez eux et à signaler tout comportement suspect, d’autres assaillants pouvant encore être dans la nature. Par mesure de précaution, les écoles de la ville ont également été fermées. Et la police demande aux fidèles d’éviter les mosquées « partout dans le pays ».

Lors d’une conférence de presse, la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern n’a pas exclu qu’il y ait plusieurs auteurs. « Il est clair que c’est l’un des jours les plus sombres de l’histoire de la Nouvelle-Zélande », a-t-elle déclaré.

Au moment de la fusillade, la mosquée Masjid al Noor était remplie de fidèles, dont les membres de l’équipe nationale de cricket du Bangladesh. Un des joueurs a réagi sur Twitter : « L’équipe entière a réussi à échapper » à la fusillade. Les joueurs étaient sur le point de rentrer dans la mosquée quand l’incident a éclaté.

Source: RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.