Dernières infos

Montréal: Salif Keita, tête d’affiche de la 33e édition du Festival International Nuits d’Afrique

Salif Keita

Salif Keita, « la voix d’or » ou « le rossignol » de l’Afrique, participera à la 33e édition du Festival International Nuits d’Afrique qui se déroulera du 9 au 21 juillet 2019 à Montréal. Pour cette 33e édition, qui s’étale sur 13 jours, « plus de 700 artistes de 30 pays et des centaines de milliers de festivaliers seront réunis pour le plaisir d’être ensemble et de vivre une expérience musicale foisonnante, à la rencontre des cultures d’Afrique, des Antilles et d’Amérique latine. »

Le 11 juillet, Salif Keita, ambassadeur de la musique malienne, donnera un concert au MTELUS. Ce sera l’occasion pour un des piliers de la « World music » depuis les années 1980 de fêter 50 ans de carrière et 70 ans de vie avec la sortie de son ultime album, « Un autre blanc », peut-on lire dans un communiqué.

Cette 33e édition présente, comme d’habitude, une programmation éclectique comme le fait savoir le communiqué: « Qu’on soit en quête d’authenticité avec les musiques africaines inspirées de la tradition Mandingue, à la recherche de sensations fortes avec les rythmes psychédéliques d’une Amérique latine ultra-moderne, prêt à se laisser dépayser parle blues du désert se mettre au diapason de la nouvelle scène urbaine africaine ou se laisser entraîner par la pop maghrébine et les danses chaloupées des Antilles, la 33e édition du Festival International Nuits d’Afrique de Montréal vous offre des trésors musicaux en abondance. »

Voici quelques dates choisies par Média Afrik Caraib Montréal:

Salif Keita (Mali), l’un des plus grands ambassadeurs de la musique africaine sur la
planète, célèbrera 50 ans d’une carrière exceptionnelle. | 11 juillet, MTELUS

Casuarina (Brésil), groupe de samba parmi les plus respectés au Brésil, popularisera ce rythme carioca pétulant. | 17 juillet, Théâtre Fairmount

Mamadou Diabaté (Mali) et Zal Sissokho (Sénégal-Qc), virtuoses de ce magnifique instrument, proposeront La Nuit de la kora, un spectacle lumineux, subtil, quasi mystique. | 12 juillet, au Gesù
Paul Beaubrun (Haïti) exhibera son root-blues tendance pop, sur lequel s’adossent des propos engagés. | 11 juillet, Club Balattou

Jah9 (Jamaïque) l’une des rares figures féminines du reggae jamaïcain, nous apporte un son libérée avec son approche Dub Jazz axée sur la pleine conscience de soi et de la nature. | 13 juillet, Théâtre Fairmount

Élida Almeida (Cap-Vert) incarnera, avec ses funaná, batuque et tabanka festifs et dansants, la riche culture capverdienne. | 9 juillet, Club Balattou

Maya Kamaty (Île de la Réunion) plantera « un jardin de contes aux accents pop et trip-hop, qui fleurit sur des racines maloya » (RFI Musique 2019). | 14 juillet, Club Balattou

Pour plus d’infos sur ce festival cliquez sur le lien ci-dessous

https://www.festivalnuitsdafrique.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.