Dernières infos

Manifestations à Haïti après le report du second tour des élections

crédit photo: Reuters
Share
Pour des raisons de sécurité, le second tour de l’élection présidentielle et des législatives qui devrait se tenir dimanche 24 janvier a été finalement reporté.

Si l’opposition, qui refusait de participer à ce qu’elle considère comme « un coup d’Etat électoral » fomenté par le pouvoir en place, s’en réjouit et réclame le départ immédiat du président Michel Martelly, les partisans du candidat du pouvoir, Jovenel Moïse, sont déçus et en colère. Ils estiment avoir été privés de leur droit de vote, a indiqué RFI.

Les opposants ont quant à eux de nouveau manifesté leur colère dans les rues de Port-au-Prince, capitale d’Haïti dimanche. Cartes électorales en main, les centaines de manifestants moquent ouvertement le président, demandant où se trouvent leurs bureaux de vote. Leur slogan : « Si on ne peut pas voter, Martelly doit partir », a précisé RFI.

Afrikcaraibmontreal, avec RFI

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.