Dernières infos

Les pétroliers sénégalais s’opposent à l’accord Total-Orange Money

Share

‘Association sénégalaise des pétroliers (ASP) dénonce le partenariat conclu entre Total et Orange Money. Une alliance dans le paiement mobile qui octroie selon elle « un avantage concurrentiel déloyal » au distributeur français.

L’Association sénégalaise des pétroliers (ASP) ne voit pas d’un bon œil le partenariat conclu entre Total et Orange, aux termes duquel un client des stations-service du groupe français via son compte prépayé mobile Orange Money, bénéficie d’un bonus de recharge automatique de crédit téléphone de 10 % de la valeur de l’achat effectué. L’ASP a vite fait de crier à un « avantage concurrentiel déloyal » offert à Total par Orange, entraînant, à son avis, « une situation dangereuse pour l’économie sénégalaise ». Pour rappel, ce partenariat couvre 12 pays africains.

Pour Ameth Guissé, président de l’association patronale, ce partenariat influe sur la structure des prix des hydrocarbures au Sénégal et crée « des distorsions inacceptables dans les règles du marché avec une subvention déguisée d’Orange en faveur de Total », au détriment des autres compagnies concurrentes.

Selon ses estimations, ce partenariat a permis à Total d’augmenter ses ventes de 16,23 % alors que les activités de ses concurrents peinent à croître de 9 %. Une situation qui n’est pas du goût de l’ASP qui a envoyé une mise en demeure au duo Total­-Orange.

Étonnement

Dans un communiqué, Sonatel­, la filiale sénégalaise du groupe français, s’est dite surprise de cette réaction. L’opérateur télécoms rappelle avoir déjà établi un contact avec des entreprises concurrentes du pétrolier français (Vivo energy, Oilibya, Neptune oil et Edk oil) et que « des discussions sont en cours pour définir un partenariat sur le paiement marchand via le mobile Orange, au même titre que Total ».

D’autres distributeurs tels que Elton, Eydon, Touba oil, etc., ont reçu la même offre mais n’ont pas encore donné suite, ajoute le communiqué. Pour calmer les esprits, la Sonatel se dit ouverte à toute demande de partenariat. La réponse de Total a été plus incisive. Son responsable marketing Afrique-Moyen-­Orient, Momar Nguer, a fait savoir que ces « attaques » ne détourneront pas le groupe de ses objectifs. Selon lui, les acteurs de l’ASP représentent à peine 3 % du marché de la distribution de produits pétroliers au sénégalais.

Orange Money a passé en 2013 le cap des 10 millions d’utilisateurs dans les 13 pays de la zone Afrique-Moyen-Orient où ce service est disponible. Environ 2,2 milliards d’euros de transactions ont été effectuées par l’intermédiaire de cette solution l’année passée.

Source: Jeune Afrique économie

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.