Dernières infos

Le Salon du Livre de Montréal : 40 ans de bonheur littéraire

Share

Du 15 au 20 novembre derniers a pris place le Salon du Livre de Montréal. Pour sa quarantième édition, nous ont été présentés pas moins de 2 000 auteurs venus d’ici et d’ailleurs, et près de 1 000 maisons d’édition représentées.

Six jours d’exposition, et pas un seul pour s’ennuyer. À raison de dizaines d’animations par jour, de rencontres avec les auteurs, de remises de prix, de tables rondes, chacun a pu y trouver son bonheur, qu’importe l’âge. C’est d’ailleurs près de 120 000 visiteurs qui sont venus cette année, soit presque 5 000 de plus que l’année dernière, prouvant ainsi qu’à l’heure de la technologie moderne, la passion des livres n’est pas encore prête à disparaître. Petits et grands ont ainsi pu profiter de nombreuses activités pour animer leurs vagabondages littéraires, de même que découvrir de nouveaux auteurs ou redécouvrir ceux qui ont déjà su les séduire auparavant.
Salondulivre

Une occasion également de rencontrer les dix invités d’honneur du Salon : Sophie Bienvenu, Josée Bisaillon, Rose-Line Brasset, Fanny Britt, Andrée A. Michaud, Jean-François Nadeau, Louise Penny, Éric Plamondon, Felwine Sarr et Aude Seigne. Tous se sont particulièrement démarqués cette année par leurs écrits engagés, tumultueux, authentiques, et qui ont eu, à cette occasion, l’opportunité de nous partager les valeurs qui les animent, leur passion, leurs raisons d’écrire.

De plus, c’est avec une grande fierté que le Salon du Livre a présenté pour la première fois cette année le Carrefour, que les visiteurs ont pu découvrir à travers l’Espace de la Diversité, le Pavillon de l’Histoire du Canada-Montréal, et la Maison des Libraires. Cette dernière a d’ailleurs profité de cette 40e édition pour faire son grand retour ; chacun de ses espaces offrant un nouveau vent de fraîcheur au Salon du Livre, qui ne s’en est vu que revigoré. Discussions passionnées autour du féminisme « racisé » dans la littérature, place de la bande-dessinée et des illustrateurs dans la littérature d’aujourd’hui, stéréotypes culturels des pays « en voie de développement »… voici un exemple non exhaustif de ce que nous pouvions retrouver dans ces espaces nouveaux.
Salon-Livre-MTL

Enfin, à l’occasion du 375e anniversaire de la ville de Montréal, une exposition inouïe a été offerte aux visiteurs. Ainsi se révélait à nous un hommage au centenaire de l’Action nationale à travers différents panneaux et diaporamas historiques, de même que des portraits d’auteurs montréalais présentés par Illustration Québec. Nous étaient également dévoilés près de 200 dessins et textes inspirés de l’œuvre Le Lactume de Réjean Ducharme, donnant ainsi l’opportunité aux visiteurs de mieux s’imprégner de l’univers de l’auteur, ou de découvrir ce dernier pour ceux qui ne le connaissaient pas encore.

En résumé, le Salon du Livre s’est une nouvelle fois démarqué de par la diversité de ce qu’il pouvait offrir, nous laissant impatients d’y être à nouveau, l’année prochaine !

Par Héloïse Maréchalle

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.