Dernières infos

Le Maroc et le Sénégal mettent en place un groupe d’impulsion économique

Share

Le roi du Maroc Mohammed VI et le président sénégalais Macky Sall ont présidé, lundi 24 mai à Dakar, la cérémonie de mise en place du Groupe d’impulsion économique maroco-sénégalais.

Il s’agit d’une structure mise en place par les deux pays pour structurer et dynamiser leurs relations de partenariat économique, favoriser la co-émergence, promouvoir le partenariat entre les secteurs privés des deux pays et assurer le suivi de réalisation des accords privé-privé et public-privé entre les deux pays.

Le Groupe d’impulsion économique maroco-sénégalais, qui se réunira tous les six mois, est co-présidé par les ministres des Affaires étrangères et les présidents des patronats des deux pays, et comprend dix secteurs d’activités identifiés comme prioritaires, avec une coprésidence de chaque côté.

Cet instrument contribuera au renforcement du partenariat économique entre le Maroc et le Sénégal et à la mise en place d’un Forum sénégalo-marocain qui deviendra un rendez-vous annuel entre les acteurs économiques des deux pays. « A travers ses onze commissions thématiques et sectorielles, co-présidées par des opérateurs économiques des deux bords, le Groupe d’impulsion économique vise à créer des opportunités dans des domaines tels que l’agroalimentaire, la pêche, la finance, l’industrie, l’immobilier, la logistique, l’économie numérique et la formation », explique la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Mme Miriem Bensalah-Chaqroun.

Il s’agit, au fait, des commissions Banque-finances-assurance, agri-Business-pêche, immobilier-infrastructures, tourisme, énergie-énergie renouvelables,transport-logistique, industrie-distribution, économie numérique, économie sociale et solidaire-artisanat, capital humain-formation et entrepreunariat.

L’objectif est de multiplier les investissements, de favoriser l’émergence d’acteurs économiques régionaux fortement créateurs d’emplois et d’encourager l’intégration économique financière régionale, a-t-elle dit.

Pour le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, cet outil permettra de recenser les priorités, d’encourager la mise en place d’initiatives économiques conjointes et de favoriser l’émergence d’acteurs économiques régionaux fortement créateurs d’emploi et de valeur. A noter que pas moins de 28 accords et conventions de partenariat ont été signés à l’occasion de la visite royale au Sénégal, dont 15 accords de partenariat économique public-privé et privé-privé ont été signés ce lundi.

Les accords portent, entre autres, sur le développement de la cité des affaires de l’Afrique de l’Ouest à Dakar, la coopération en matière de pêche maritime et d’aquaculture, la Convention entre le Groupe Banque Centrale Populaire (BCP) du Maroc et l’Etat du Sénégal, relative à la levée de fonds sur le marché financier de l’UEMOA à hauteur de 30 milliards de FCFA, le partenariat entre Atlantic micro-finance for Africa du Maroc et le ministère sénégalais de l’Economie et des Finances, le développement de l’Energie solaire, ainsi que l’échange de bourses d’études et de stages au profit des étudiants et cadres marocains et sénégalais.

Source: Agence Xinhua

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.