Dernières infos

Le Kenya négocie 3,5 milliards $ supplémentaires auprès de China Eximbank pour le chemin de fer Naïrobi-Mombasa

Le président kenyan Uhuru Kenyatta a conduit, le lundi 15 mai 2017, une délégation gouvernementale auprès de China Eximbank, en vue de demander un financement supplémentaire pour la construction de la ligne de chemin de fer Naïrobi-Mombasa.

Cette requête a été formulée en marge du Forum « One Belt, One Road », un programme chinois visant à accroître l’influence du commerce en créant des infrastructures dans plus de 60 pays en Asie, en Europe et en Afrique. Ce forum organisé les 14 et 15 mai, a vu la participation du président Kenyan.

Ce prêt supplémentaire sollicité auprès de China Eximbank, d’un montant de 370 milliards shillings kenyans (3,59 milliards $), permettra de financer la construction de la troisième phase du projet de chemin de fer Naïrobi-Mombasa. Cette phase d’une longueur de 270 km reliera les villes de Naivasha et Kisumu. Cet appui financier portera ainsi le total des financements accordés par China Eximbank à ce projet de chemin de fer, à 847 milliards de shillings kenyans (environ 8 milliards $).

La raison principale de cet important projet réside dans le fait que seule une vieille ligne (photo) héritée de la colonisation britannique relie actuellement Nairobi à Mombasa, ville portuaire au sud du pays. Occasionnant, un temps trop long (environ 10 heures) pour parcourir les 450 kilomètres de distance séparant ces deux pôles économiques.

Cette nouvelle ligne de chemin de fer, qui devrait permettre de réduire de moitié le temps nécessaire pour relier ces deux villes, et sur laquelle les autorités kenyanes fondent beaucoup d’espoir, devrait être opérationnelle en 2018.

A terme, il est prévu d’étendre cette ligne à d’autres pays enclavés tels que l’Ouganda, le Rwanda, et potentiellement le Soudan du Sud. Soit un total de 2900 km. Le coût total de sa construction estimé à 13,8 milliards $.

Source: Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.