Dernières infos

Le festival Nuits d’Afrique, une fenêtre ouverte 13 jours sur la musique du monde

Share

Fidèle à sa tradition, le festival international Nuits d’Afrique nous propose encore cette année 13 jours de musique aux sonorités africaines, caribéennes, latines et nord-américaines. Du 10 au 22 juillet, 125 concerts seront offerts par près de 700 artistes provenant de 30 pays d’Afrique, des Antilles et d’Amérique latine.

Ce grand rendez-vous musical se démarque cette année par « une présence grandissante de la génération d’artistes qui puisent dans les sonorités d’ascendance africaine et les musiques urbaines, pour décloisonner les genres et les étiquettes musicales. » Un choix musical qui correspond à la vision de Lamine Touré, fondateur du festival: « Je vois la musique du monde évoluer et je me dis que le travail que l’on fait depuis 32 ans porte ses fruits. Les métissages sont de plus en plus fins, les rencontres des cultures de plus en plus originales, mais les artistes n’ont pas oublié les traditions. Au contraire, ils leur rendent hommage. C’est très excitant de voir tout ça changer, de voir les gens se rapprocher et apprendre à se connaître à travers la musique, comme on l’a toujours souhaité », explique-t-il dans un communiqué.
Dans la série baptisée Nouvelle vague, on peut citer Poirier, Mr Touré! et Yaya rassemblés dans l’électrisante Soirée Afrohouse, sans oublier le reggaeman Naâman (France) avec son DJ Fatbab. Ces spectacles prévus en salle ont de quoi satisfaire les festivaliers aux goûts divers.
Toujours dans cette série, les festivaliers qui ne pourront pas se payer un concert en salle, pourront assister gratuitement aux performances en plein air du collectif Zalama Crew (Colombie) avec ses grooves afrocolombiens, Degg J Force 3 (Guinée) figure emblématique du hip-hop africain tout comme Boogát (Mexique-Qc) avec ses rythmes urbains aux sonorités latines.

Hommage aux femmes
Le festival se démarque aussi cette année en consacrant la série Les Voix du monde exclusivement aux femmes. Il s’agit de Barbara Guillaume (Haïti-Qc), la chanteuse Votia (La Réunion), Djazia Satour (Algérie), Banda Kakana (Mozambique), « des voix singulières d’une qualité exceptionnelle. »

« À l’image des musiques du monde, actuelles, plurielles et sans frontières, la 32e édition du Festival International Nuits d’Afrique sera une fois de plus… passionnante, enivrante et festive! », promettent les organisateurs de l’événement qui attire du monde depuis trois décennies.

Par Ansou Kinty

Voici quelques dates que vous pouvez noter dans votre agenda:

-Le 10 juillet au Théâtre Fairmount, Sabry Mosbah (Tunisie) fera rocker les traditions soufi, malouf, hadhra et mezoued à grands coups de riffs distordus.

-Le 12 juillet, au MTELUS, Femi Kuti (Nigéria) mènera un Positive Force « toujours aussi solide, avec des sections cuivre et rythmique irréprochables » (Jeune Afrique, 2018).

-Le 14 juillet au Ministère, Noubi Trio (Sénégal-Qc) nous présente son nouvel opus avec plusieurs invités pour une grande fête où les parfums de l’Afrique de l’Ouest se mêlent avec subtilité et énergie à un bouquet de jazz, funk, pop, reggae et autres fragrances du monde.

-Le 15 juillet au Club Balattou, Prince Yannick (Congo) allie soukous à l’afrohouse au reggae, au zouk, au R&B, au soul ou encore à la pop.

-Le 17 juillet au Lion d’Or, Alkebulan, un spectacle inédit créé par quatre artistes au rayonnement international – Mû Mbana (Guinée-Bissau), Sergio Pererê (Brésil), Zal Sissokho (Sénégal-Qc) et Jabu Morales (Brésil) – qui rendent hommage à leurs racines africaines communes.

-Le 20 juillet : Zalama Crew (Colombie), collectif de musique urbaine énergique et engagée, explorateur de nouveaux horizons musicaux nous transporte avec son mélange de hip-hop afro-colombien, de jazz, de funk et sons traditionnels de la côte Pacifique.

-Le 22 juillet : Pour finir dans l’apothéose, le concert de clôture est confié à Sékouba Bambino (Guinée), l’un des artistes les plus prolifiques du continent africain et qui a fait de la polyvalence sa marque de commerce, tant au sein du Bembeya Jazz, qu’avec Africando et une longue carrière solo.


Plus d’infos sur
:
http://www.festivalnuitsdafrique.com/

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.