Dernières infos

L’Afrique de l’Est détient la meilleure performance économique en Afrique

Afrique de l'Est. crédit photo: Finance news
Share

L’Afrique orientale est la région la plus performante en Afrique sur le plan économique. C’est ce qu’indique le rapport sur les perspectives économiques en Afrique de l’Est (PEAE), publié ce mardi à Nairobi, au Kenya.

Selon le rapport, la région a enregistré en 2017, une croissance moyenne de 5,9%, soit la plus grande du continent. Le document indique également que cette croissance a été portée par l’Ethiopie (dont la croissance s’est maintenue au-dessus de 8%), mais également par Djibouti, la Tanzanie, le Rwanda, et le Kenya qui ont enregistré des croissances de plus de 5%.

L’Ouganda, les Comores, les Seychelles, l’Erythrée, la Somalie, le Soudan et le Burundi quant à eux, ont également contribué à cette performance dans une moindre mesure.

Selon le rapport, cette performance peut être attribuée à une combinaison de facteurs. « Dans les pays ayant bénéficié de la croissance la plus forte, cette dernière a résulté d’une forte consommation intérieure ; des investissements publics dans les infrastructures ; d’une croissance de l’industrie légère ; et enfin d’une croissance du secteur agricole, notamment lors des périodes de fortes pluies.», indique le document.

L’agriculture à elle seule, a représenté 41% de la croissance du PIB réel moyen de la région, en 2017.

Le Soudan du Sud reste le mauvais élève de la classe avec une croissance en récession depuis le début de la guerre civile. La contraction de son économie (6,8% par an), et ses interactions commerciales avec des pays comme le Kenya et l’Ouganda devraient ralentir l’économie régionale pour les prochaines années malgré sa faible participation au PIB de la région (moins de 1%).

Une poursuite de l’embellie économique pour 2018-2019

La région devrait continuer avec une économie performante en 2018 et en 2019. La croissance économique moyenne, devrait grimper pour dépasser les 5% cette année et atteindre 6,2% en 2019.

Si la croissance économique aux Seychelles et en Ethiopie est prévue pour connaître un ralentissement en 2018 et 2019, elle devrait rester forte dans d’autres pays de la région.

« A Djibouti et en Ethiopie, des investissements continus dans les infrastructures publiques stimuleront davantage la croissance. Au Rwanda, l’expansion du secteur des services et l’augmentation de la consommation privée auront les mêmes effets.», souligne le rapport.

Notons que, la BAD appelle tous les pays de la région à mettre en œuvre des réformes afin de rendre l’environnement économique encore plus compétitif et de réduire le déficit budgétaire notamment grâce à une meilleure stratégie de mobilisation des ressources intérieures.

Source: Agence Ecofin

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.