Dernières infos

La RDC inaugure une des plus grandes mines d’or d’Afrique

Share

La République démocratique du Congo a inauguré vendredi une des plus grandes mines d’or d’Afrique dans l’extrême Nord-Est du pays.

Au cours d’une cérémonie sur place, en Province-Orientale, le ministre des Mines congolais, Martin Kabwelulu, a consacré officiellement le lancement de la mine de Kibali, dont la production a commencé avec un peu d’avance au troisième trimestre 2013, a constaté un journaliste de l’AFP.

Kibali Goldmines, la société qui exploite le gisement, est une société commune détenue à 45% par la compagnie minière sud-africaine Rangold Resources, à 45% par sa compatriote AngloGold Ashanti, et à 10% par l’Etat congolais.

Selon ses promoteurs, le projet (encore en cours de développement) représente un investissement de 2,5 milliards de dollars et a permis la création de 7.000 emplois, tenus à 80% par des Congolais.

Il comporte pour l’instant une exploitation à ciel ouvert et une fonderie qui doivent encore être complétées par une exploitation sous-terraine.

Kibali Goldmines estime que la mine devrait pouvoir être exploitée jusqu’en 2031.

Pour 2014, la compagnie, qui a coulé son premier lingot en septembre 2013, prévoit une production de 550.000 onces (15,6 tonnes) d’or.

Selon Rangold Resources, les réserves prouvées de Kibali se montent à 11,6 millions d’onces (329 t) d’or et pourraient encore augmenter.

L’or est l’une des principales ressources minières de la RDC, dont le sous-sol recèle d’énormes réserves de cuivres et de cobalt mais aussi des diamants, du fer, du nickel, du manganèse, de la bauxite ou encore de l’uranium et de la cassitérite.

En dépit de toutes ces richesses, la RDC figure au dernier rang de l’indice du développement humain des Nations unies. Le contrôle des richesses naturelles est un des enjeux des conflits armés qui ensanglantent l’Est du pays depuis une vingtaine d’années.

Source: AFP

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.