Dernières infos

La parité dignement célébrée lors du Gala annuel de reconnaissance de La Gouvernance au Féminin

crédit photo: La Gouvernance au Féminin
Mercredi 14 septembre dans la soirée, c’est devant plus de 420 invités issus de la communauté des affaires que La Gouvernance au Féminin a récompensé 3 hommes dans le cadre d’un prestigieux Gala sous la présidence d’honneur de Kathleen Taylor, Présidente du Conseil d’administration de la Banque Royale. C’est avec beaucoup de fierté mais aussi d’humilité que les récipiendaires sont montés sur scène pour accepter leur trophée.

C’est sous le thème de la Transparence que Caroline Codsi, présidente fondatrice de La Gouvernance au Féminin, a beaucoup insisté sur la mise en place de mesures concrètes pour faire progresser les femmes au sein des entreprises québécoises et canadiennes.

Jean Coutu, Président du conseil d’administration, Le Groupe Jean Coutu (PJC) Inc. et lauréat dans la catégorie Entrepreneur, représenté par son fils Francois J. Coutu lors de l’événement, a déclaré : « Pour enrichir le dialogue, élargir nos points de vue et faciliter le processus décisionnel, nous ne pouvons plus nous priver des lumières qu’apportent nos collègues féminines à notre réflexion; nous ne devons plus oublier… la moitié de l’humanité! »

Robert Tessier, Président du Conseil d’administration, Caisse de dépôt et de placement du Québec qui pour sa part a reçu un trophée dans la catégorie Président de conseil a renchéri : « La représentation de femmes sur les conseils d’administration nous concerne tous. Elle interpelle aussi les hommes, qui peuvent, et doivent, jouer un rôle. Un CA sera toujours riche de sa diversité, qui ouvre la porte à des discussions approfondies et rigoureuses, et à une gouvernance à valeur ajoutée, équilibrée et performante. »

Quant à Yves Desjardins-Siciliano, Président et chef de la direction, VIA Rail Canada qui a été honoré dans la catégorie Président-Directeur général, il a livré un message personnel : « Je salue la ténacité des femmes qui, à l’instar de ma mère, se sont battues pour faire reconnaître leurs droits. Lors de la création de VIA Rail, il y a 40 ans, le domaine ferroviaire comptait peu de femmes. Aujourd’hui, le conseil d’administration est dirigé par une femme et elles représentent la moitié des administrateurs. Trois des huit officiers de la société sont des femmes. Ces nominations et responsabilités sont la reconnaissance tangible de leur engagement, de leur détermination, de leur sens de l’organisation, de leurs ambitions et bien sûr, de leurs talents. »

Lise Thériault, Vice-première ministre et ministre responsable de la Condition féminine, représentée lors de la soirée par Hélène David, Ministre responsable de l’Enseignement supérieur, a tenu à souligner l’importance de l’évènement : « Le Gala de reconnaissance annuel de La Gouvernance au Féminin est un rendez-vous mobilisateur et motivant pour les Québécoises qui aspirent à faire partie des instances de gouvernance. La place des femmes dans les lieux d’influence et de pouvoir est un enjeu important pour le gouvernement du Québec et cet événement s’inscrit directement dans nos priorités. »

Toutes les recherches le démontrent, la présence des femmes dans les organes décisionnels des entreprises résulte en une meilleure performance financière; on l’a particulièrement constaté en période de récession. Permettre aux femmes de progresser sans plafond de verre ni plancher collant n’est donc pas uniquement dans l’intérêt des femmes mais bel et bien la bonne décision d’affaires, surtout dans un contexte de rareté des talents.

Les choses ont grandement évolué dans les 50 dernières années pour les femmes mais pas assez rapidement quand il s’agit de sièges sur des conseils d’administration; avec un taux de seulement 15,9% de femmes au Canada, il nous reste un fossé à combler.

Source: La Gouvernance au Féminin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.