Dernières infos

FOVA: Journée mondiale contre le travail des enfants

À l’occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants, la Fondation Voix Angélique (FOVA) organise une conférence sous le thème « Éliminer le travail des enfants dans les chaînes de production – C’est l’affaire de tous! » demain, dimanche 12 juin de 18h30 à 20h30 au 4411 Rue Beaubien Est, Montréal.

Il y a 215 millions d’enfants qui travaillent dans le monde. De ce nombre, on retrouve 127 millions de garçons et 88 millions de filles. Soulignons que 5 millions d’enfants sont victimes de travaux forcés, notamment de l’exploitation sexuelle.

Voici la présentation des trois intervenants de la conférence:

Première conférencière, Madame Julie Grant

Graduée de l’Université McGill en Administration des affaires depuis 2005 et récemment diplômée de l’UQAM en droit, Julie a toujours suscité un intérêt à vouloir défendre les droits et libertés des personnes les plus vulnérables, dont les enfants, et plus récemment, elle s’intéresse à ceux en situation d’esclavage à travers le monde. Ayant œuvré dans le domaine de la fiscalité pour la majeure partie de sa carrière, Julie aimerait bien développer ses connaissances en droit social et du travail international dans les années à venir et ainsi tenter de faire une différence, si minime soit-elle, dans la vie de ces petites personnes remplies d’espoir et de potentiel.

Notre deuxième conférencière, Madame Anite Martin
Son désir de comprendre l’être humain, d’apporter une contribution à la prise en charge des enfants en situation de rupture familiale et son combat contre les abus, la violence ou l’exploitation préjudiciable au développement des enfants, l’ont amené sans aucun questionnement vers des études en Sciences sociales. En automne 2013, elle a intégré l’UQÀM pour une maitrise en Travail social.
Très engagée socialement, elle participa à des visites prospectives comme accompagnatrice psychosociale, afin de recenser les victimes de violence dans les camps d’hébergements de Port-au-Prince, après le tremblement de terre en janvier 2010.
Depuis octobre 2015, elle s’implique activement, à titre de conférencière, au projet financé par la Ville de Montréal et le Collectif des femmes immigrantes du Québec « Femmes immigrantes et québécoises de Montréal : Je partage mes valeurs, j’écoute celles des autres et je construis ».
Cofondatrice de Femmes en Emploi, elle crée un espace d’échanges, sur différents thèmes qui concernent les filles et les femmes immigrantes et québécoises ; afin de les sensibiliser sur la santé, l’éducation, et aussi permettre un rapprochement interculturel.
Pour faire face à cette situation inquiétante, constituant le travail des enfants, plusieurs organisations humanitaires, met en place des mesures de prévention afin de trouver des solutions pour les enfants forcés à travailler, ou pour retarder leur entrée dans le monde du travail, diminuant ainsi les risques d’exploitation. Quelles actions positives, individuellement pouvons-nous entreprendre pour l’amélioration des conditions de vie des enfants-victimes de maltraitance ? Voilà un aspect d’une importance cruciale qu’elle abordera.

Dernier conférencier, Monsieur Christian Vilney
Christian Vilney est membre du Conseil d’administration de Femmes en Emploi, membre de l’ACSALF(l’Association canadienne des Sociologues et Anthropologues de Langue française), parallèlement membre du CRIDAQ (Centre de Recherche interdisciplinaire sur la Diversité et la Démocratie). Il est détenteur d’un B. A. ès sciences, profil criminologie de l’Université de Montréal (UDEM), il possède également une maitrise, M. A. en sociologie. Il est chercheur et doctorant en sociologie. Ses intérêts de recherches s’inscrivent dans les Inégalités sociales, la criminalité, la sécurité, la régression de la démocratie société, l’accès à l’emploi, les luttes de classe, l’attitude des jeunes, les politiques de l’emploi, les politiques du travail, l’égalité, les programmes d’accès à l’égalité en emploi. Il est auteur et écrivain, notamment l’auteur de: « Pratique d’intégration et rapport de travail à l’emploi des jeunes d’origine haïtienne». Il offre ses services à titre de conférencier sur l’approche cognitivo-comportementale, l’intégration à l’emploi et la sociologie du travail.
Il nous aidera à comprendre les risques liés au travail des enfants dans les chaines de production, à découvrir les pays et les entreprises qui tolèrent cette problématique et voir quelques pistes pour enrayer cette pratique.

Afrikcaraibmontreal, avec FOVA

Plus d’infos:
contact@fova-international.org
http://www.fova-international.org/

Voici une vidéo sur le discours de Nadine Francillon, Présidente FOVA lors du 10e anniversaire de cet organisme à Montréal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.