Dernières infos

Fin du suspens électoral au Gabon: la réélection d’Ali Bongo Ondimba validée

Ali Bongo Odimba, Président réélu, Gabon crédit photo: RFI
Share
La Cour constitutionnelle gabonaise a validé dans la nuit de vendredi à samedi la réélection du président Ali Bongo Ondimba. La plus haute instance du pays a rejeté l’essentiel du recours de Jean Ping, rapporte RFI.

Lors de l’audience, elle a affirmé que le président sortant avait obtenu 50,66% des suffrages contre 47,24% à Jean Ping. Un score en baisse par rapport aux résultats provisoires puisque l’opposant avait obtenu 48,23% des voix, selon RFI.

Une décision qui a fait réagir le président réélu et le camp de Jean Ping

« J’appelle tous les responsables politiques, y compris les candidats malheureux à l’élection du 27 août, à un dialogue politique », a déclaré Ali Bongo Ondimba dans une allocution retransmise à la télévision.

Jean Gaspard Ntoutoume Ayi. « Comme on dit chez nous, la tour de Pise a encore penché du même côté, comme toujours, a réagi, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, chargé de la communication de Jean Ping. Mais on n’oubliera jamais que les Gabonais sont allés voter le 27 août, on n’oubliera jamais comment les Gabonais ont voté le 27 août ».

« Il n’y a pas de message qu’on envoie ce soir aux militants de l’opposition, il y a un sentiment de dégoût par rapport à ce qui s’est produit, qu’on exprime, c’est tout, insiste-t-il. On n’envoie aucun message, ni pour faire ni pour ne pas faire. La violence au Gabon est une violence d’État qui s’exerce sur les Gabonais, ce n’est pas la violence de M. Ping. » a ajouté le chargé de la communication de Jean Ping.

Afrikcaraibmontreal, avec RFI

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.