Dernières infos

Festival international Nuits d’Afrique 2017: des rythmes éclectiques au menu

Pour sa 31ème édition, le festival international Nuits d’Afrique qui se déroulera du 11 au 23 juillet fera encore une fois déferler les rythmes éclectiques de l’Afrique et d’ailleurs sur Montréal. La programmation accueille cette année plus de 700 artistes venant de 34 pays différents qui feront le tour du large horizon musical que proposent les artistes africains ou d’origine africaine, du jazz, au reggae en passant par l’électro et en allant bien sûr jusqu’à la musique traditionnelle. Il y en aura pour tous les goûts !

À vos agendas !
Cette édition, nous retrouvons des grands noms de la musique du monde tel que les génialissimes Amadou et Mariam qui se produiront pour le spectacle d’ouverture du festival le 13 juillet au Métropolis pour présenter leur tout nouvel album aux rythmes afro-disco. Nous aurons également la joie de retrouver l’indomptable Emel Mathlouthi qui jouera elle son électro aux percussions quasi tribales sur la scène du théâtre Fairmount le 18 juillet.

Parmi les ambassadeurs de la musique du monde, on retrouvera aussi le célèbre soulman Ben l’Oncle Soul qui nous fera danser au National le 17 juillet ou encore le fils du roi de l’Afro-beat Seun Kuti et son orchestre Egypt 80 qui présenteront le dernier et puissant EP “Strugge Sounds” le 19 juillet sur la scène TD du quartier des spectacles (gratuits).

Révélations et nouveaux ambassadeurs
Les amateurs de nouvelles sensations, les curieux et les branchés tendances n’en sont pas moins satisfaits puisque Nuits d’Afrique nous propose d’aller à la découverte des jeunes talents de la musique du monde ainsi que des artistes émergents qui en très peu de temps ont déjà soulevé les foules. Dans cette catégorie, on retrouvera entre autres Delgrès, Ziskatan, InCrescendo, Lasso & Sini, KanMoto de Kapia, Stella Gonis, Wesli, Just Wôan, etc.

On aura également la chance de découvrir ou de redécouvrir ILAM, la révélation 2016 de Radio-Canada avec ses mélodies envoûtantes et ses paroles multilingues qui nous font ressentir son profond attachement au Québec, lieu de diversité ou tout est possible pour tous. Ce sentiment d’ouverture, c’est d’ailleurs ce que voulait faire ressentir les programmateurs du festival au public «La programmation de 2017 fait honneur à ce que Montréal représente: le lieu de tous les possibles, où les langues se mélangent et les influences s’entrecroisent», a déclaré par voie de communiqué de presse, la chanteuse Bïa, porte-parole de cette édition aux côtés de l’animateur Herby Moreau.

Hybride et sans frontières
Nuits d’Afrique invite également ceux qui réinventent la musique du monde tel que le groupe Mbongwana Star qui nous transporte sur un dancefloor lunaire hyper moderne et dansant.
On pourra également assister au show de Kae Sun, un artiste canado-ghanéen qui mélange soigneusement le R&B, le hip-hop et la pop intelligente pour nous transporter dans son univers musical on ne peut plus agréable et chaleureux.

Seront également présents les rockeurs malgaches The Dizzy Brains qui sont bien loin des rythmes de leurs aïeux et veulent justement bousculer les idées et crier leur colère face à la corruption, la pauvreté et la violence dans leur pays. “Ancrée dans l’ère du temps, cette 31e édition est à l’image des courants actuels qui soufflent sur les musiques du monde, de plus en plus hybrides et sans frontières” nous précisait le communiqué de l’événement.

À ne pas manquer
Le village des nuits d’Afrique sur le parterre du Quartier des spectacles où du 18 au 23 juillet se dérouleront des activités découvertes telles que des ateliers danse et apprentissage d’un instrument mais aussi le marché tombouctou et ses pépites artisanales à dénicher. C’est également sur ce même parterre que les Montréalais pourront profiter des six concerts gratuits de: Las Cafeteras, Seun Kuti, Mbongwana Star, Admiral T, Sidi Wacho et Tribu Baharu.

Adeline Huar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.