Dernières infos

Entrevue avec Samuel Bonnet, un artiste qui s’épanouit à Montréal

Samuel Bonnet est musicien jazz et classique sous l’influence des musiques du monde. Originaire d’Israël et de France, il s’est installé à Montréal depuis 2009. Une ville qui permet à Samuel d’être lui-même sur le plan artistique. Son ambition et son talent artistique l’ont amené à monter un tout nouveau projet avec d’autres musiciens. Entrevue.

Candice Massucci Templier : Quel a été votre parcours artistique de Paris jusqu’à Montréal?

Samuel Bonnet: Je suis musicien depuis 1996, j’ai fais mes premiers concerts en France et je travaillais avec d’autres musiciens sur leurs projets. J’étais guitariste, compositeur ou arrangeur. J’ai joué avec des groupes de reggae, de musique africaine, de pop, des chanteurs de la Star Academy. Je n’avais pas fait de projet personnel encore parce que j’étais dans le « rush » de gagner ma vie. J’enseignais, je prenais des cours de musique à l’université mais je n’avais pas encore le courage de construire un projet personnel.
En venant à Montréal, j’ai tout lâché, j’ai fais un master en guitare classique et je me suis concentré sur ce que je voulais faire musicalement. Le fait d’immigrer, de rompre avec ma vie d’avant, de me focaliser sur mes études et de revenir à un instrument classique m’ont permis de me concentrer sur ce que je voulais faire artistiquement.
Donc en arrivant ici fin 2009, je me suis dit que ce serait bien que je fasse un projet à moi et je l’ai fait… J’ai enregistré un disque seul en 2012 « Tambora », c’est de la guitare uniquement et on y retrouve un mélange de mes influences jazz, classique, de la musique africaine et d’Amérique du sud… Ensuite, j’ai finis mes études de master et j’ai entrepris de rejouer en groupe en utilisant la guitare classique dans un format plus jazz.

Quel est votre projet artistique?

J’ai entrepris un projet en « quartem » avec contrebasse, moi à la guitare, percussions et saxophone. J’ai arrangé des morceaux et j’avais des contacts à New York. Donc j’ai fait une petite tournée là-bas en avril puis j’en ai fait une autre ici à Montréal.
J’ai également eu un autre contrat dans le Connecticut, j’ai joué seul de la guitare classique comme un récital.
Je me produis aussi en Israël, parce que je suis né en là-bas.

Vos origines jouent-elles sur vos inspirations?

Oui en effet, j’ai vécu six ans en Israël, puis en France. Mais c’est vrai que j’ai baigné dans cette culture orientale et beaucoup d’autres influences m’ont inspiré puisqu’il y a beaucoup d’immigrants à Israël. Ces influences ont fait de moi quelqu’un d’universel.
Sinon dans ma famille, il n’y a aucun musicien, mais ce sont des amateurs d’art. Ma grand-mère a été directrice d’un music hall dans les années 60 et mes parents sont très mélomanes. Mon père est un fou de jazz, je baigne dans l’art, ce sont des amateurs de peinture aussi. Depuis très jeune, j’ai été touché par la guitare puis je me suis rendu compte qu’il n’y avait que ça que j’aimais.

Quelle est la chose que vous aimez le plus dans votre métier?

Je suis un peu protéiforme, j’enseigne avec les enfants, j’ai fait pas mal de projets et d’ateliers éducatifs avec eux autour notamment du recyclage, de l’écologie et de la musique. J’adore composer, j’adore jouer aussi sur scène, c’est un tout ! Ce sont des sensations différentes.

Pensez-vous que vous allez rester ici pour poursuivre votre carrière?

Bonne question ! À moins que quelque chose avec ma famille m’oblige, je resterais ici. J’ai l’impression qu’à Montréal j’ai trouvé un endroit où je me sent bien, une place qui me permet d’être moi-même artistiquement. Tandis qu’en France je n’ai pas eu ce sentiment là, j’ai eu l’impression que c’était un système plus difficile et plus élitiste. Ici, c’est plus possible !

Pour les Montréalaises et Montréalais qui voudraient vous entendre jouer, où peuvent-ils vous retrouver?

Je viens de faire le Upstairs. Sinon je viens de gagner un prix à la Vitrine diversité, je vais faire un concert gratuit le 12 février à 16h45 à la Place des Arts.

Qui seraient susceptible d’aimer votre musique?

Je pense que ce sont des personnes qui aiment les musiques douces et calmes. Ceux qui aiment le jazz, le classique et les musiques du monde.

Propos recueillis par Candice Massucci -Templier

Pour en savoir plus sur lui, rejoignez sa page Facebook : https://www.facebook.com/Samuel-Bonnet-guitariste-403518316448053/?fref=ts
Ou consulter son site internet : http://samuelbonnetguitar.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.