Dernières infos

Entrevue avec M. Guy Zambou, président du Comité d’organisation de la FAM 2015

Share

Entrevue avec Guy Zambou, président du Comité d’organisation de la Foire Afrique de Montréal (FAM). Cette entrevue réalisée par Pierre Marc Ngamaleu (collaboration spéciale) parle de l’édition FAM 2015.

Bonjour M. Zambou, pouvez-vous nous présenter en quelques lignes le Salon des Affaires et de la Coopération Afrique-Canada 2015?
Je vous remercie de me donner cette opportunité qui permet de présenter le Salon des Affaires et de la Coopération Afrique-Canada qui se tiendra du 16 au 19 juillet 2015 prochain à l’Hôtel de l’Institut de Montréal. En fait, il s’agit d’une articulation de la Foire Africaine de Montréal, et représente à l’ occasion de cette troisième édition, l’activité principale au cœur de l’organisation. En tant qu’excellent cadre de rencontres, son objectif est de promouvoir les échanges et les partenariats concrets entre des porteurs de projets en provenance d’Afrique et des firmes, institutions et investisseurs du Canada. Parmi ces porteurs de projets, l’on dénombre des PMEs, des Mairies et plusieurs entrepreneurs indépendants.

Pourquoi avoir choisi cette plateforme de rencontres d’affaires à la troisième édition de la Foire Africaine de Montréal?
C’est une très bonne question, car c’est un choix qui fait suite aux remarques et aux suggestions que nous avons enregistrées lors des deux éditions précédentes, de la part de bon nombre de participants et de visiteurs. En repensant l’organisation de la Foire Africaine de Montréal, il est question pour nous de capitaliser ces suggestions et les enseignements tirés des éditions passées, pour mieux répondre aux attentes exprimées. Aussi, l’option prise a cet avantage qu’elle nous permet de mettre en relief et de façon distincte, nos trois principales activités que sont le Salon des affaires et des partenariats, le Salon Expo, et le Gala culturel. Désormais la programmation de ces activités s’étalera tout le long de l’année.


Au-delà des conférences, quelles sont les activités principales de ce salon ? Y’aura-t-il des expositions?

Bien sûr que les conférences et les ateliers occupent une place centrale dans le cadre de la programmation du salon. Il convient toutefois de relever que les rencontres B to B, et les visites planifiées en partenariat avec des entreprises, des organisations et des Mairies représentent également des étapes cruciales au niveau de l’organisation. Je n’oublie pas la journée de la diaspora africaine et le Gala de clôture. Pour ce qui est des expositions, une vingtaine de stands sont prévus et concernent surtout les institutions, les organisations et les entreprises qui ont à cœur de présenter leurs produits, leurs activités et leurs services. Vous comprenez que les volets tels que l’artisanat ou les arts culinaires ne seront que très peu représentés.


Donner nous 7 bonnes raisons de participer à ce salon?

Il y a plusieurs bonnes raisons de participer au Salon des affaires et de la coopération Afrique-Canada. Tout dépend de la catégorie de participant dont on fait partie. A titre d’exemples, certains pourront contribuer aux débats et aux réflexions en rapport avec les thématiques abordées dans le cadre des conférences, alors que d’autres saisiront l’opportunité qui leur est offerte pour rencontrer de nouveaux partenaires, conquérir de nouveaux clients, promouvoir les produits et les services, rencontrer de nouveaux fournisseurs, et de participer au développement de l’Afrique.

Combien de visiteurs attendez-vous à cet événement? Y’aura-t-il la présence de différentes autorités Africaines et Canadiennes?
Au niveau du Salon proprement dit, nous nous attendons à recevoir environ 1000 à 1500 participants et visiteurs. En ce qui concerne la participation des autorités africaines et canadiennes, elles ont été invitées, et elles sont d’ailleurs nombreuses à confirmer leur présence.


Quelles sont les perspectives ou opportunité d’investissement des participants tant en Afrique qu’au Canada?

Ce n’est plus un secret pour personne, l’Afrique est connue à l’heure actuelle comme un continent émergent, et représente à cet effet une excellente opportunité pour plusieurs pays en termes d’affaires et d’investissements. Les principaux facteurs favorables à cet attrait pour l’Afrique sont entre autres son riche potentiel en réserves minières, agricoles et forestières, sa démographie, l’amélioration progressive du cadre institutionnel et de l’environnement des affaires, la stabilité et la sécurité dans plusieurs pays. C’est dire que les perspectives sont favorables pour les canadiens qui souhaitent investir en Afrique, dans divers secteurs dont les agro-industries, les infrastructures, l’informatique, les télécommunications, l’énergie, l’assainissement et la gestion des déchets, les mines, etc.
Dans la même logique et dans la perspective des partenariats gagnant-gagnant, plusieurs pays africains devraient tirer le meilleur profit de l’expertise, de la technologie et des opportunités de financement dont dispose le Canada.

Qu’est-ce qui fait l’originalité de la journée de la Diaspora? En quoi cette journée est-elle bénéfique pour la Diaspora ?
La journée diaspora est une autre innovation de cette édition, et l’initiative tient à notre volonté de créer un espace pour que cette entité puisse aborder des réflexions et des échanges sur la problématique d’intégration des immigrants africains au Canada d’une part, et sur le rôle qu’elle joue dans le développement de l’Afrique d’autre part.

Un dernier mot pour conclure M. Zambou?
Pour mon dernier mot, je tiens à adresser mes sincères félicitations et mes encouragements aux membres du comité organisateur et aux bénévoles qui s’investissent au quotidien pour le succès de cette  »3e » édition. Je saisis aussi cette opportunité pour saluer la collaboration de nos partenaires, et pour inviter les gens d’affaires, les diverses institutions publiques et privées, et les amoureux de l’Afrique, à se mobiliser en grand nombre pour prendre part à ce grand rendez-vous des affaires et de la coopération Afrique-Canada.

Je vous remercie.


Propos recueillis par Pierre Marc Ngamaleu
, collaboration spéciale

Pour en savoir plus sur le calendrier de l’évènement et pour enregistrer les participations, les personnes intéressées peuvent se rendre sur notre site web au www.foireafricainedemontreal.com

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.