Dernières infos

Diversité dans la sphère politique: Comment impliquer les immigrants en politique active

Crédit photo: Centre Culturel Marocain de Montréal
Share
C’est la question à laquelle a tenté de répondre un panel d’invités du Forum des compétences canado-marocaines (FCCM) qui a organisé une rencontre de débat, samedi 21 mai 2016 au Centre culturel marocain à Montréal, à l’occasion de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement.

L’événement qui poursuivait l’objectif d’échanger sur l’implication dans le champ politique des citoyens issus de l’immigration, notamment les Maghrébins, a vu la participation d’élus dans les trois compartiments fédéral, provincial et municipal. Ainsi, Pablo Rodriguez, député libéral et secrétaire parlementaire du ministre fédéral de l’Infrastructure et des Collectivités, dit être venu en politique un peu par idéalisme, lui le fils d’un opposant argentin qui a fui la dictature militaire. « Je milite, depuis mon jeune âge, pour changer les choses », soutient-il. Sadia Groguhé et Djaouida Sellah, ex-députées néodémocrates d’origines algériennes, ont raconté leurs parcours politiques, faits de persévérance et d’abnégation. « En politique, il faut savoir être à l’écoute des citoyens, aller à leur rencontre et être à leur service », considère Mme Groguhé qui a fait ses classes en politique municipale en France. Celle-ci invite à revoir les paradigmes sur la scène politique, pour faire plus de place aux communautés culturelles.

Pour encourager les immigrants, et notamment les nouveaux arrivants, à s’impliquer en politique, Mme Sellah a affirmé que le Canada est un pays d’immigration, donc de la diversité. Le député provincial, David Birnbaum, ne croit pas au concept de « châteaux forts », en vogue lros des campagnes électorales. Frantz Benjamin, du Conseil de ville de Montréal, a mis l’accent, lors de son intervention, sur l’enjeu que constitue la scène municipale pour les immigrants. « Les institutions doivent changer ; mais, pour ce faire, il faut un véritable leadership politique », a martelé le conseiller de Saint-Michel. Les intervenants sont également revenus sur le sujet des « candidats poteaux ». « Une réalité » pour certains panélistes qui ont déploré un tel état de fait sous un tonnerre d’applaudissements.

Les travaux de la rencontre du FCCM a été ouverts par la ministre libéral Rita de Santis qui a prononcé une allocution dans laquelle elle a insisté sur la nécessité de l’implication des immigrants à l’essor de la société d’accueil. « La politique en matière d’immigration témoigne de la volonté de la société d’accueil de favoriser un meilleur vivre ensemble », relève Mme de Santis.

Le premier ministre Justin Trudeau a envoyé un message de félicitations et d’encouragements au Forum des compétences canado-marocaines, qu’il exhorte à redoubler d’efforts pour « renforcer la pluralité et la compréhension mutuelle, et de favoriser la pleine et entière participation des Canadiens(es) issus(es) de la diversité dans la sphère politique. » Un riche débat s’en est suivi.

Par Yahia Arkat

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.