Dernières infos

Des agents de Gabon Télévision portent plainte contre leur direction

Que se passe-t-il à Gabon Télévision ? Depuis l’installation d’Immunga Ivanga à la tête de la direction de la 1ère chaine de télévision publique un climat de guerre froide s’est instauré entre la direction et les membres du Syndicat national autonome des personnels des affaires sociales (Sapas) qui ont décidé de porter plainte contre leur hiérarchie auprès de la Direction Générale des Recherches (DGR) pour la disparition de plus d’un milliard FCFA de recettes publicitaires.

En grève depuis novembre 2014, les employés de Gabon Télévision affiliés au Syndicat national des personnels de l’audiovisuel public (Synapap), représenté par Aminata Ondo ont décidé de porter plainte contre la direction générale de Gabon Télévision en raison de la disparition de plus d’un milliard FCFA de recettes publicitaires auprès de la Direction Générale des Recherches (DGR).

Selon ces agents, leur direction jouerait au jeu « du chat et de la souris » avec eux, une situation qui ne permet pas de trouver des solutions aux problèmes qui minent ce média. Comment un montant de plus d’un milliard de FCFA de recettes en publicité peut-il disparaitre sans laisser aucune trace ?

Mercredi 4 février, certains agents se sont vus refuser l’accès à leur poste de travail.

« Nous avons été interdits d’entrer dans les locaux de Gabon Télévision, ce sont les forces de défense qui nous ont intimé l’ordre de ne pas y entrer selon un mot d’ordre de la direction générale. Nous devrions tenir une assemblée générale mais nous avons été forcés de rester dehors », a fustigé Aminata Ondo du Synapap.

« Nous ne pouvons plus accéder à nos postes de travail, car il faut inscrire nos noms sur une liste, une manœuvre de non respect du droit syndical. Nous demandons que la manne publicitaire soit partagée, tant que cet argent ne sera pas payé nous ne reprendrons pas le travail et il sera toujours perturbé. Nous devons manifester notre mécontentement dans nos locaux, mais nous forcer à rester dehors n’est pas la bonne solution », a-t-elle ajouté.

Source: Gaboneco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.