Dernières infos

Démission du président du conseil constitutionnel de l’Algérie

Tayeb Belaiz, crédit photo: Jeune Afrique

Le président du conseil constitutionnel M. Tayeb Belaiz a remis sa démission au président de l’État algérien par intérim Mr Abdelkader Bensalah, ce mardi 16 avril 2019, comme réponse à la demande des manifestants qui marchent chaque vendredi depuis le 22 février dernier.

Mr.Belaiz est âgé de 70 ans, il a fait des études de droit.Il a occupé plusieurs postes au sein du ministère de l’Intérieur avant de quitter ce ministère pour occuper le poste de magistrat et y rester pendant plus de 25 ans. Il a fini sa carrière en tant que conseiller à la Cour suprême.

En 1999, il devient membre de la commission nationale de la réforme de la justice. En 2002, il est nommé par l’ex-président Abdelaziz Bouteflika comme ministre de l’emploi et de la solidarité nationale pour seulement une année. En 2003 il est nommé aussi, par le même président, ministre de la justice.
En mars 2012, il est nommé encore par Bouteflika à la tête du Conseil constitutionnel avant de le quitter le 11 septembre 2013 pour un poste de ministre d’État, ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, avant d’être nommé une seconde fois comme président du conseil constitutionnel le 19 février 2019.
Le jour de sa démission le président Bensalah a désigné Mr.Kamel Fenniche comme nouveau président. Ce nouveau président était un membre du conseil constitutionnel, il a été élu au sein du conseil de l’État.
Précédemment, il a été président de chambre de conseil de l’État. Il était magistrat, il fut procureur général dans plusieurs wilayas(équivalent de province ou département) .Il a été le représentant personnel, à plusieurs reprises, de l’ex-ministre de la justice Tayeb Louh.

Par Abdellah Merani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.