Dernières infos

Congo-Brazzaville : moins de recettes pétrolières, mais plus d’investissements

Share

En dépit du recul des recettes pétrolières en 2015, Brazzaville promet de ne pas ralentir ses investissements dans le domaine social.

Selon Denis Sassou Nguesso, « les pays producteurs, le nôtre compris, ont tous dû réviser à la baisse leurs prévisions de recettes budgétaires ». Comment aurait-il pu en être autrement avec des recettes fiscales dépendant à 78 % de la production d’or noir ?

Brazzaville promet de ne pas ralentir pour autant ses investissements dans le domaine social, tout comme une grande partie des pays touchés par la crise du brut. L’approche d’élections présidentielles (en 2016 dans le cas du Congo) n’encourage pas à serrer la vis dans ces secteurs sensibles. Ainsi, le président le promet : « En dépit de la chute du prix du baril, le gouvernement veillera à ne pas réduire les dépenses sociales. » Et les salaires des fonctionnaires seront augmentés.

Le Fonds monétaire international prévenait pourtant dès novembre que « réaliser des économies supplémentaires contribuerait à préserver les marges de manoeuvre budgétaires et à atténuer les risques pesant sur la stabilité »…

Source: Jeune Afrique

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.