Dernières infos

Changements à venir dans la politique d’immigration du Québec

Share

Lors de la remise du Plan annuel de l’immigration pour l’année 2015, le 30 octobre dernier, la ministre Kathleen Weil indiquait que pour maintenir un système d’immigration efficace et performant, elle souhaitait revoir l’énoncé de politique en matière d’immigration, instauré il y a plus de 20 ans, et consulter à cet effet la population du Québec. Les citoyens peuvent désormais s’exprimer sur le sujet sur le site Internet de l’Assemblée Nationale du Québec.

Une nouvelle politique migratoire pour 2015

Dans une entrevue accordée à La Presse Canadienne, la ministre Kathleen Weil réitère son intention de réviser en profondeur la politique d’immigration pour le Québec d’ici la fin de l’année 2015. La ministre entreprendra à partir de mercredi une série de consultations publiques ayant pour objectifs de déterminer les futures orientations de cette nouvelle politique migratoire. Près d’une cinquantaine d’intervenants seront auditionnés dans les prochaines semaines.

Une meilleure adéquation entre le recrutement des immigrants et les besoins de main d’œuvre

Prenant modèle sur le mode de sélection des immigrants adopté par le gouvernement fédéral, la ministre souhaite une meilleure adéquation entre le recrutement des immigrants et les besoins de main-(o dans le e). En effet, les nouveaux arrivants sont touchés par un taux de chômage de 11,6% en 2013, largement supérieur à celui de la population en général.

Le français : clé d’une intégration réussie

L’accent sera également mis sur la maîtrise du français des nouveaux arrivants. 43% des immigrants ne connaissent pas le français à leur arrivée dans la Belle-Province. La ministre entend trouver des solutions afin de remédier à ce problème qui entraîne une intégration difficile des immigrants.

Inciter les immigrants à s’installer en région

Enfin, l’un des enjeux de cette nouvelle politique migratoire sera d’inciter les nouveaux arrivants à s’installer en région. Aujourd’hui, trois immigrants sur quatre s’implantent dans la grande région de Montréal. De nombreuses opportunités et des besoins de main-d’œuvre existent pourtant en région.

Source : La Presse Canadienne

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.