Dernières infos

Après le revers de son parti aux législatives, le président des Seychelles annonce sa démission

James Michel, président des Seychelles crédit photo: State House
Share
Lors d’une allocution à la télévision nationale, le président des Seychelles James Michel, a annoncé hier sa démission de la tête de l’archipel situé dans l’Océan indien près de Madagascar. Une démission qui sera effective à partir du 16 octobre prochain.

Cette annonce surprise fait suite à la défaite de son parti, le Lepep (« peuple » en créole) aux législatives de septembre, qui ont vu l’opposition obtenir la majorité au Parlement pour la première fois depuis le retour du multipartisme en 1993. Le Lepep, l’ex-parti unique au pouvoir depuis 1977, n’a obtenu que 10 sièges de députés, contre 15 à la coalition d’opposition Linyon Demokratik Seselwa (L’Union démocratique seychelloise), rapporte l’AFP. « Après avoir été votre président pendant douze ans, le moment est arrivé de passer la main à un nouveau dirigeant. Un nouveau dirigeant qui mènera les Seychelles vers la prochaine frontière de leur développement », a déclaré James Michel.

Il sera remplacé par le vice-président Danny Faure, lequel mènera au terme son mandat de cinq ans.

James Michel, 72 ans, était devenu chef de l’État en 2004 en succédant selon la Constitution à France-Albert René, dont il était le vice-président, ce dernier ayant démissionné avant l’expiration de son mandat.

Afrikcaraibmontreal, avec AFP

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.