Dernières infos

Algérie : l’excédent commercial fond de 53,5 % en un an

En 2014, l’excédent commercial de l’Algérie a chuté de 53,5 % à 4,63 milliards de dollars. Durant l’année écoulée, la Chine a consolidé son rang de premier fournisseur de l’Algérie.

L’excédent commercial de l’Algérie a fondu de 53,5 % en 2014 par rapport à 2013, en raison d’une hausse des importations et d’une baisse des revenus du pétrole consécutive à la chute des cours du brut. L’excédent commercial est tombé à 4,63 milliards de dollars (4,0 milliards d’euros) contre 9,94 milliards en 2013.

Les exportations d’hydrocarbures, qui représentent 95,94 % du total des exportations de l’Algérie, ont baissé de 4,5 % en valeur à 60,15 milliards de dollars, contre 63 milliards en 2013. En valeur toujours, les exportations dans leur ensemble ont diminué de 3 % à 62,95 milliards de dollars contre 64,97 milliards en 2013, alors que les importations ont augmenté de 6 % à 58,33 milliards. Les prix du pétroleDurant l’année écoulée, la Chine a consolidé son statut de premier fournisseur de l’Algérie, conquis en 2013 au détriment de la France qui avait gardé ce rang pendant un demi-siècle, selon les chiffres officiels publiés le 20 janvier par les douanes.

En 2014, les exportations de la Chine vers l’Algérie ont atteint 8,2 milliards de dollars. La France a pour sa part exporté 6,4 milliards de dollars vers le pays d’Afrique du nord, devant l’Italie (4,983 milliards), l’Espagne (4,982 milliards) l’Allemagne (3 milliards) et les États-Unis (2,85 milliards).

Clients

Les six principaux clients de l’Algérie en 2014 étaient l’Espagne (9,71 milliards de dollars), l’Italie (8,37 milliards), la France (6,74 milliards), la Grande-Bretagne (5,48 milliards), les Pays-Bas (5,08 milliards) et les États-Unis (4,7 milliards). ont baissé de plus de moitié depuis le mois de juin sous l’effet d’une offre surabondante couplée à un ralentissement de la demande.

Source: Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.