Dernières infos

À cause d’Ébola, la Coupe d’Afrique des Nations 2015 change de pays

Share

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2015 initialement prévue au Maroc du 17 janvier au 8 février aura finalement lieu en Guinée Équatoriale. À cause d’Ébola, le Maroc avait demandé le report de la compétition par mesure de précaution, mais en vain.

« Le Chef de l’État et Président de la République de Guinée Équatoriale, M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a reçu en audience le Président de la CAF M. Issa Hayatou ce vendredi 14 novembre concernant la possibilité pour la Guinée Équatoriale d’abriter la Coupe d’Afrique des Nations Orange 2015″, peut-on lire sur le site de la Confédération africaine de football (CAF), instance suprême de la compétition. « Suite à des échanges fraternels et fructueux, le Chef de l’État Équato-guinéen a donné son accord pour l’organisation de la compétition du 17 janvier au 8 février 2015″.

Cette 30e édition de la CAN se jouera dans quatre lieux: Malabo, Bata, Mongomo et Ebebiyin. Le tirage au sort de la phase finale sera effectué le mercredi 03 décembre 2014 à Malabo, capitale de la Guinée Équatoriale.

À cause du virus d’Ébola, le Ministère de la Jeunesse et des Sports du Royaume du Maroc avait demandé, vendredi 10 octobre 2014, le report de la CAN 2015. Après concertation, les membres de la CAF ont rejeté la requête du Maroc le 3 novembre.

Sur son site internet, l’instance suprême du football africain a affirmé avoir constamment appliqué les principes de précaution en prenant en considération les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de divers experts médicaux, consciente des risques sanitaires posés par le virus Ébola. Une façon de dire que les raisons évoquées par le Maroc ne sont pas suffisantes pour le report de la CAN 2015.

Du coup, le Maroc est disqualifié d’office et la Guinée Équatoriale, qui était éliminée de la compétition depuis juillet dernier, prend sa place.

Afrikcaraibmontreal.com

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.